Comment déclarer son investissement Pinel la première année ?

L’investissement Pinel instauré en 2014 présente de nombreux avantages pour le propriétaire. Il s’agit notamment de l’importante réduction des impôts. Toutefois, pour pouvoir bénéficier de ses atouts, il est nécessaire de remplir les conditions requises. Avant toute chose, il faudra déclarer son investissement auprès des institutions spécialisées. Comment s’y prendre la première année ?

Obtenir et remplir les formulaires de déclaration

La demande de réduction d’impôt en référence à la loi Pinel est sujette à un processus solide de traitement d’informations. La première étape consiste à remplir les formulaires de demande. Vous aurez ainsi plusieurs documents à remplir. Heureusement, toutes ces fiches sont disponibles en ligne sur le site officiel des impôts. Le formulaire 2042 C, le tout premier et le plus important, c’est le formulaire 2042 C. Les informations à renseigner sur cette fiche sont claires et précises. Il s’agit principalement de la valeur du bien acheté. Qu’il s’agisse d’un appartement neuf ou à rénover, les détails relatifs au prix vous sont demandés sur ce document. L’année d’acquisition et la région géographique où se situe l’immeuble sont aussi à mentionner. La fiche 2044 EB La réduction facturée sur l’impôt prend en compte les caractéristiques et particularités du logement en question. Pour cela, un autre formulaire (2044 EB) est destiné à recevoir les informations relatives aux détails de construction. Il s’agit entre autres de l’état du logement, du nombre de pièces, etc. En outre, vous devez définir la durée pour laquelle l’appartement sera mis en location.

Ce document est particulièrement vital. Il vous revient donc de prendre votre temps afin de bien le remplir. Autrement, vous pourriez perdre tous vos droits relatifs au Pinel. 2044. Pour faire son bilan foncier, il est évident que le dispositif Pinel est idéal pour faire de grandes économies. Cependant, il faut que vous ayez une idée du bénéfice réel que vous faites sur la base de cet outil. De ce fait, le formulaire 2044 fait partie des fiches à remplir lors de la déclaration. Cette fiche vous permettra de mettre en place un bilan foncier.

Par conséquent, vous serez amené à indiquer toutes les informations concernant vos dépenses sur le logement en question. Le calcul se fait par déduction des dépenses du coût de location. Le bilan peut être déficitaire ou bénéfique en fonction des dépenses. Formulaire 2042, ce dernier formulaire vient soutenir le précédent (2044). Grâce à ce document, vous pourrez facilement reporter le bilan foncier du formulaire 2044.

Réunir les pièces administratives secondaires

Les divers formulaires sus-présentés ne sont qu’une partie des documents à fournir pour l’obtention du Pinel. En réalité, en fonction type de logement, vous devez réunir plusieurs autres documents pour concrétiser votre déclaration. Parallèlement, selon le bien acquis, les pièces à fournir peuvent différer. En effet, la déclaration de l’investissement Pinel, peut se faire selon des étapes bien précises de l’acquisition du bien jusqu'à sa rénovation. Ainsi, lorsque vous décidez de mettre votre logement en location, vous devez fournir un certain nombre de pièces. Il s’agit fréquemment d’un exemplaire du contrat de location et d’un exemplaire de l’accord de paiement d’impôts des précédents occupants du bien immobilier en location.

Si vous acquérez un bien inachevé (dans le but d’achever la construction), trois documents sont nécessaires dans ce cas. Le premier est le justificatif d’achèvement de la construction. Ce document comporte une déclaration montrant que vous avez fini la construction à partir de vos moyens. Vous devez par la suite le présenter à la mairie pour obtenir un récépissé (qui constitue le second document). Enfin, l’une des pièces les plus importantes est le certificat de propriété. Ce dernier document est à retirer auprès du notaire.

Dans le cas où vous supportez la construction en entièreté, les documents à présenter, en plus des formulaires à remplir, ne sont pas les mêmes. Une copie officielle du permis de construire sera inéluctablement jointe au dossier. De même, la déclaration de finition des travaux de construction ainsi que le récépissé délivré à la mairie seront nécessaires.

En bref, la déclaration de l’investissement Pinel doit obéir scrupuleusement à ces deux grandes étapes. Remplir les différents formulaires et avoir toutes les pièces justificatives au point sont très importants pour bénéficier de ses avantages.

Combien rapporte un investissement locatif clé en main ?

Depuis l’instauration de la loi Pinel, plusieurs personnes se sont lancées dans l’achat de biens immobiliers pour les faire louer. Peut-être souhaitez-vous aussi investir dans ce secteur ? Avant de rechercher une proposition de biens immobiliers en corrélation avec vos attentes, vous aimerez certainement connaître ce que vous rapportera cet investissement.

En effet, la rentabilité d’un bien immobilier se calcule en fonction du prix du loyer en cours, et du prix d’achat du bien. Elle est généralement de l’ordre de 2 à 10 %. Plus précisément, vous pouvez calculer vous-même la rentabilité de votre investissement locatif. Il s’agit de trouver de prime abord la rentabilité brute, puis la rentabilité nette :

  • La rentabilité brute : cette première estimation est nécessaire pour le choix du bien à acquérir. Elle se calcule en divisant les loyers obtenus au cours d’une année, par le prix d’achat du bien immobilier (en incluant les différents travaux et les frais de notaire).
  • La rentabilité nette : elle s’obtient en en divisant les loyers encaissés (Auxquels on déduit les charges annuelles comme les cotisations sociales, les impositions, l’assurance bailleur, les intérêts d’emprunt…Etc), par le prix d’achat du bien (En considérant toujours les travaux et frais de notaire).

La rentabilité nette est un indicatif nécessaire sur le gain que pourra tirer l’investisseur. Cependant, en achetant un bien immobilier pour le faire louer, il est important de vérifier certains paramètres qui influencent grandement la rentabilité de l’investissement locatif. Il s’agit premièrement de l’emplacement du bien. En effet, un bien immobilier quelle que soit sa qualité, perd de sa valeur s’il est situé dans une zone peu prisée. Ensuite, la performance de l’investissement est un critère également non-négligeable pour fixer le prix de la location et plaire aux potentiels locataires. Enfin, les caractéristiques du logement (studio, appartement T1, appartement T2, appartement T4, maison…) influencent directement le prix de la location, et donc sa rentabilité. 

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*