Puis-je assurer une voiture qui n’est pas à mon nom ?

S’il est de coutume que le propriétaire d’une voiture souscrive lui-même une assurance auto, il existe certaines situations qui peuvent justifier l’accomplissement de cette procédure par une personne autre que lui. Quand peut-on effectuer une telle démarche ? Comment assurer une voiture qui ne vous appartient pas ? Voici ce que vous devez savoir.

Quand souscrire une assurance auto pour une voiture qui n’est pas à votre nom ?

Assurer une voiture dont vous n’êtes pas le propriétaire est une possibilité d’un point de vue légal. Plusieurs situations peuvent motiver la décision de l’assureur de vous permettre d’assurer une voiture qui n’est pas à votre nom.

La raison la plus répandue est la non-possession d’un permis de conduire. Si tout le monde peut se procurer une voiture sans avoir de permis de conduire, cette pièce est obligatoire pour assurer sa voiture. Sauf que tous les propriétaires, y compris ceux qui ne prennent jamais la route, sont tenus à la souscription d’une assurance pour leur voiture. Vous pouvez donc assurer la voiture d’un parent ou d’un ami n’ayant pas de permis.

En outre, si un parent âgé n’étant plus capable de conduire vous confie sa voiture, vous êtes en mesure de souscrire une assurance auto. Aussi, cela est possible dans le cas où votre enfant, encore mineur, possède déjà une voiture.

Toutefois, rien n’est encore définitif, car, comme précisée plus haut, la décision revient à l’assureur. En effet, le défaut de transparence est susceptible d’invalider la procédure. À ce stade, il est essentiel de ne pas faire de fausse déclaration au risque de s’exposer à de lourdes conséquences financières (diminution des indemnités, sinistre non pris en charge, voire remboursement d’anciens sinistres indemnisés).

Quelles assurances choisir pour une voiture qui ne vous appartient pas ?

Même si la liberté vous est offerte d’assurer une voiture qui n’est pas vôtre, il existe deux possibilités quant au choix de l’assurance.

Souscrire une assurance auto à votre nom et en tant que conducteur principal

L’avantage de cette assurance c’est que vous allez pouvoir profiter sans restriction de l’ensemble des garanties que comporte le contrat. À ce titre, l’assureur vous considère comme responsable légal du paiement des cotisations et des déclarations d’assurance ou de sinistres.

Notez que votre coefficient de bonus-malus sera reporté sur le contrat du véhicule dès que vous entrerez en possession de votre propre véhicule. Sous réserve que les risques liés à la destruction ou au vol du véhicule soient couverts par l’assureur, l’indemnisation est accordée à l’assuré et non au propriétaire, sauf clause contraire incluse dans le contrat.

Souscrire une assurance auto au nom du propriétaire et en tant que conducteur secondaire sur le contrat

Avec cette solution, vous vous mettez sous la responsabilité du propriétaire de la voiture. Celui-ci est alors appelé à régler le paiement des cotisations conformément aux clauses du contrat. Il a également à sa charge la responsabilité des déclarations d’assurance ou de sinistres.

S’enregistrer en tant que conducteur secondaire comporte quelques risques. En fait, vous êtes le seul à véritablement utiliser le véhicule. Le conducteur principal est censé être celui qui joue ce rôle, c’est-à-dire la personne qui conduit la voiture. Dans ce cas, certaines clauses spécifiques viennent restreindre les garanties attribuées au conducteur secondaire ou simplement élever le montant des franchises.

La comparaison des devis, un pas essentiel pour propriétaires et non-propriétaires

Lorsque vous n’êtes pas le propriétaire de la voiture à assurer, il est préférable de comparer les devis. Cette comparaison garantit un niveau de couverture plus qu’acceptable. Elle vous permet aussi de bénéficier d’un montant de prime à votre avantage. Pour une personne dans votre situation, il faut être assez vigilant par rapport au choix des garanties.

Des cas comme un incendie ou un vol ont la fâcheuse tendance de vous mettre dans une situation compliquée vis-à-vis du propriétaire. Ce dernier pourrait bien réclamer une indemnisation de votre part. Le souscripteur du contrat doit donc veiller à la couverture maximale des risques, et ce malgré l’ancienneté de la voiture.

La comparaison des devis est un cas de figure très spécial et qui est vu avec méfiance du côté des assureurs. Vous devez solliciter les services d’un comparateur d’assurances réputé pour sa fiabilité. Ce dernier saura rechercher une offre qui est adaptée à vous et au propriétaire. De quoi éviter au maximum les conflits d’intérêts, éclairer chacune des parties quant aux enjeux de cette démarche et prévenir les mécontentements.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*