Comment bien choisir son assurance habitation ?

L’assurance habitation est une garantie consacrée aux habitations et qui permet de les assurer. Elle a pour objectif d’assurer l’indemnisation des personnes qui ont subi un sinistre lors de l’occupation d’un logement. Elle comporte de nombreuses garanties et permet de se prémunir contre les conséquences de certains dommages qui peuvent causer préjudice. Le niveau de couverture dépendra des garanties souscrites. Cela sous-entend donc qu’il existe une large panoplie d’offres assurances habitation. Le choix n'étant donc évident, il est opportun d'évaluer certains critères importants avant de s'y lancer. Nos conseils !

Évaluer la surface des pièces du logement à assurer

Choisir son assurance habitation, c’est avant tout faire une évaluation de la surface du logement, soit des nombres de pièces à assurer et de leurs superficies respectives.

En fonction des contrats d’assurance, une surface est considérée comme une pièce lorsque sa superficie est supérieure à 7 ou 9 m2. De même, une surface de plus de 30 ou 40 m2 peut être perçue comme deux pièces. Quant à la hauteur sous plafond, elle doit dépasser 1,80 m. Vous devez alors prendre le soin de vérifier cela avant de fournir des informations pour obtenir un devis sur mesure.

Par ailleurs, notez que l’entrée, la salle de bains, la terrasse ainsi que la cuisine ne sont pas incluses dans la liste des pièces à assurer.

Estimer la valeur des biens

Faire une estimation de votre bien immobilier vous permettra de choisir une assurance habitation adaptée à votre capital immobilier. Dans le cas où vous disposeriez de meubles anciens ou d’aménagements de haute qualité dans votre maison, vous devez bien les assurer afin de bénéficier d’une couverture à leur juste valeur.

Par ailleurs, vous pouvez même assurer vos biens contre la casse lorsque celle-ci est engendrée par un occupant un logement concerné. D’autre part, on distingue également la garantie en valeur à neuf qui permet l’indemnisation du mobilier à hauteur de son prix d’achat.

Porter une attention particulière aux garanties incluses

Il s’agit de l’un des critères les plus importants lors du choix de votre assurance habitation. En réalité, vous devez bien analyser les garanties qui sont intégrées dans l’offre ainsi que l’étendue de leur couverture. Celles-ci sont nombreuses et variées : la responsabilité civile, la garantie des locaux et de leur contenu, les garanties annexes, etc.

Ainsi, prenez le soin de vérifier si les garanties intègrent les risques liés aux dégâts des eaux, aux inondations, aux incendies, aux catastrophes naturelles, aux cambriolages, etc. Sachez que plus les garanties sont nombreuses, plus votre logement et vos biens immobiliers obtiendront une haute protection en cas de sinistre.

La garantie responsabilité civile prend en compte l’habitation ainsi que ses occupants. Par ailleurs, les assureurs proposent généralement des garanties d’assistance parmi lesquels, on a le gardiennage à domicile, le dépannage rapide, la prise en charge des frais de relogement, etc.

Se renseigner sur les montants des franchises

La franchise désigne le montant qui vous restera à payer après l’indemnisation par la compagnie d’assurance. En d’autres termes, il s’agit de la somme qui n’est pas prise en charge par cette dernière en cas de sinistre. Vous devez alors penser à y accorder une attention pour avoir un aperçu de ce que vous payerez vous-mêmes.

Vous pouvez calculer la franchise d’assurance de plusieurs manières. De même, vous devez faire la différence entre les franchises absolues et les franchises relatives.

Analyser les exclusions de garantie

Lorsque vous devez choisir votre contrat d’assurance habitation, il est essentiel de noter que celui-ci ne couvre pas tous les éléments. En effet, il y a des limites qu’on appelle les exclusions de garanties. Celles-ci désignent les risques non pris en compte dans le contrat d’assurance.

Avant de choisir une assurance habitation, renseignez-vous sur les garanties qui ne sont pas prises en compte. De manière générale, on distingue les exclusions de garanties suivantes :

  • dommages sans effractions ou agressions,
  • dégâts causés aux plantations, les incendies volontaires
  • dégâts d’eau causés par un manque d’entretien,
  • une humidité ou une non-réparation.

De même, les dommages volontaires causés par l’assuré font également partie des exclusions de garanties. Par ailleurs, si la liste est non exhaustive, vous avez la possibilité de procéder à la négociation d’une exclusion de garanties lors de la signature du contrat.

Se pencher sur la présence de délai de carence

Lorsqu’on parle de délai de carence, on fait référence à la durée pendant laquelle vous n’êtes pas assuré par la compagnie d’assurance. Ce délai ne fait objet d’aucune règle spécifique et peut donc être fixé par un contrat propre. Cependant, il doit être mentionné au niveau des clauses du contrat.

De même, vous devez savoir que le délai de carence est une durée qui est imposée par l’assureur. Ainsi, ni votre habitation ni ses composants ne seront sous garantie pendant cette période. Généralement, le délai de carence est estimé entre quelques jours et 12 mois. Pour bien choisir votre assurance habitation, il est conseillé de bien se renseigner sur ce délai afin de savoir ce qui vous attend.

S’informer sur le plafond minimum d’indemnisation

De nombreuses garanties de l’assurance habitation sont accompagnées d’un seuil d’indemnisation qui ne peut pas être dépassé. Ainsi, quelle que soit la valeur de la perte estimée dans le cadre d’un sinistre, la compagnie d’assurance vous dédommagera d’une somme fixée à un plafond maximal. Celui-ci est généralement loin de refléter la valeur réelle du préjudice subi.

Au vu de cela, il est essentiel de faire une vérification en ce sens et de poser toutes les questions relatives aux plafonds des garanties souscrites. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un élément clé à prendre en compte au moment de choisir une assurance habitation.

Consulter les conditions générales et particulières

Un contrat d’assurance compte deux catégories de conditions : les conditions générales et les conditions particulières. Les premières sont les mêmes sur tous les contrats et s’appliquent à tous les assurés. Ce sont généralement les obligations légales qui ne peuvent être changées.

En ce qui concerne les conditions particulières, elles varient en fonction des contrats d’assurance. Ainsi, chaque assureur est libre d’appliquer des conditions particulières à chaque assuré selon son profil et les risques qu’il présente.

Tenir compte de l’emplacement

Lorsque votre logement se trouve au dernier étage, il y aura plus de risques qu’il soit confronté à des fuites d’eau depuis la terrasse de l’immeuble. Quant à une habitation qui se trouve au niveau du rez-de-chaussée, elle est plus exposée aux cambriolages. Par conséquent, la prime d’assurance sera très élevée pour ces deux cas.

La commune dans laquelle vous habitez joue également un rôle lorsque vous devez choisir une assurance habitation. En effet, dans le cas où vous logeriez dans une zone inondable ou dans une région sujette à de fortes pluies, la prime d’assurance risque d’être plus lourde. Enfin, si vous avez beaucoup de voisins, les cotisations vont baisser, il y aura moins de risques de cambriolage.

Considérer le coût des cotisations

La cotisation désigne la somme que vous devez verser à l’assureur en échange d’une couverture contre les risques. C’est donc un critère auquel il faut se pencher attentivement lorsque vous devez choisir une assurance habitation.

La cotisation d’assurance peut être payée par mois, par trimestre, par semestre ou même par an. Par conséquent, la prime d’assurance représente la somme des cotisations. Enfin, le montant de la cotisation se définit suivant plusieurs critères et varie en fonction des offres.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*